Comment installer une fenêtre de toit ?

Aménager ses combles permet de gagner en espace de vie supplémentaire. Pour en profiter au maximum, il est important d’avoir un apport suffisant en lumière. C’est dans ce cas que les fenêtres de toit interviennent !
L’installation de la fenêtre de toit peut paraître compliquée au premier abord. Pourtant il est tout à fait possible de la réaliser vous-même en suivant quelques étapes, que nous vous expliquons en détails dans notre article. 

Comment choisir sa fenêtre de toit ?

Pour choisir une fenêtre de toit, il faudra prendre en compte deux critères principaux. Le mode d’ouverture, qui dépendra de l’inclinaison de votre toit et le type de matériaux, selon vos besoins en terme d’isolation.

Les modes d’ouverture

Différents modes d’ouverture sont disponibles pour une fenêtre de toit. À vous de choisir celle qui correspondra le mieux à vos besoins :

  • À rotation : la fenêtre effectue une rotation autour de l’axe central. Ainsi, le haut de la fenêtre bascule vers l’intérieur tandis que le bas va vers l’extérieur. La taille de la fenêtre est donc imposante. Elle est conseillée pour des pentes entre 15 et 90° mais pas aux combles non aménagés.
  • À projection : ce mode convient particulièrement aux toits avec une faible inclinaison (15 à 55°). La partie inférieure de la fenêtre s’ouvre et est poussée vers l’extérieur. Pour cela, il suffit de pousser sur la poignée pour ouvrir la fenêtre. Aucun espace n’est pris dans la pièce.
  • Latérale : c’est un modèle peu répandu sur le marché. L’ouverture fonctionne comme celle d’une fenêtre classique. Cette fenêtre de toit est pratique pour un accès facile au toit ;
  • Motorisée : pour une fenêtre inaccessible, l’ouverture motorisée facilite l’utilisation au quotidien. L’ouverture et la fermeture se feront grâce à une télécommande. Néanmoins, c’est un modèle restant cher à l’achat ;

Les matériaux

Le matériau est un critère important. En effet, en plus d’être esthétique, il a ses propres caractéristiques, notamment au niveau de l’isolation.

  • PVC : matériau peu cher, il séduit aussi par sa solidité et sa bonne isolation thermique et phonique. Le PVC à aussi l’avantage d’être imputrescible, de résister aux UV et de demander que peu d’entretien ;
  • Bois : le bois est un excellent isolant thermique et phonique. Son aspect chaleureux apporte une touche esthétique à la pièce. De plus, le bois est capable de supporter les vitrages lourds. Mais il demande un entretien régulier et est assez cher à l’achat ;
  • Aluminium : moderne, l’aluminium dispose d’une bonne durabilité. Vous pourrez le retrouver en plusieurs couleurs afin de s’adapter à tous les styles de maisons. C’est aussi un matériau équipé de rupteurs de ponts thermiques pour afin d’éviter les pertes de chaleur.

Pour une isolation thermique optimale, il est recommandé de se tourner au minimum vers du double vitrage.

Fenêtre de toit : les étapes d’installation

Avant d’installer votre fenêtre de toit, veuillez vous rapprochez de votre commune afin de consulter le plan local d’urbanisme. L’installation doit faire l’objet d’une déclaration auprès de votre mairie.

Définir l’emplacement

Choisir le bon emplacement de la fenêtre est important. La pose doit respecter certaines obligations concernant le vis-à-vis :

  • Si la vue est directe ou droite, la distance doit être au minimum de 1,90m à partir de l’extérieur de la fenêtre jusqu’à la limite de la maison voisine ;
  • Si la vue est indirecte, la distance est raccourcie à 0,60m.

De nombreuses contraintes existent et doivent être prises en compte, notamment dans le cadre d’une construction en zone urbaine ou en mitoyenneté.

La hauteur de la fenêtre doit ensuite être placée entre 1,85m et 2,20m de hauteur. Consultez la notice pour connaître la hauteur exacte.

Réaliser le chevêtre

Le chevêtre dépendra de la charpente ainsi que de la taille de la fenêtre. Celui-ci est constitué d’un contre-chevron, de deux traverses qui sont associées ou non à un montant intermédiaire.

  • Réalisez le traçage de manière précise en utilisant une règle et un niveau ;
  • Enlevez les éléments de la toiture et sciez les liteaux à ras du futur chevêtre ;
  • Reportez le tracé et sciez le chevron ;
  • Découpez des pièces de renforcement ;
  • Fixez les éléments du chevêtre soit par clouage ou vissage.

Installer la fenêtre

  • Commencez par retirer les cales et les lattes de protection ;
  • Ouvrez la fenêtre en la maintenant droite ;
  • Pour mettre en place le châssis, installez-le dormant dans la trémie. Faites attention au niveau, au parallélisme ainsi qu’à l’équerrage ;
  • Pour l’ouvrant, il faudra faire attention lors de la pose. Veillez à bien placer la poignée vers le bas et du côté extérieur. Mettez ensuite l’ouvrant en travers du dormant, puis enclenchez les charnières du châssis. Lorsque les charnières sont bien mises en place, rebasculez l’ouvrant dans sa position d’origine. Faites de légères manœuvres pour vérifier le bon fonctionnement ;
  • Finissez en vissant les pattes de fixation.

Faire les finitions

Une fois la fenêtre mise en place, il est temps de réaliser les finitions. Tout d’abord, il faudra faire les raccordements extérieurs grâce aux accessoires fournis avec la fenêtre. Ces accessoires permettront d’assurer l’étanchéité et l’intégration de la fenêtre à la toiture.

Suivez les étapes suivantes :

  • Dégagez l’espace de la trémie ;
  • Replacez la couverture du toit manquante et mettez en place la bavette d’étanchéité ;
  • Posez les couloirs latéraux pour la gouttière ;
  • Réalisez l’habillage intérieur en comblant l’espace entre le châssis et la sous-toiture avec, au choix, de la mousse polyuréthane ou une bande de polystyrène.