Construction de maison : analyse des risques

Quels sont les risques de la construction d’une maison ? Comment savoir si le CCMI respecte les règles ? Un constructeur sans garantie décennale est-il fiable ? Un projet de construction d’habitation suppose de savoir identifier les risques et les analyser.
Maître d’ouvrage, architecte, constructeur, client, les travaux distribuent les responsabilités et les risques. Voyons comment bien les appréhender.

Risques de la construction VS projet de travaux

Comment réduire au maximum les risques de la construction d’une maison ? Un projet de construction de bâtiment, comme tout projet, comporte des risques. Seule une partie des risques est identifiable en amont et la responsabilité de la maîtrise des risques incombe au maître d’ouvrage.
Visualiser les principaux risques rassure client et maître d’oeuvre, les analyser suppose de ne pas les surévaluer. Savoir attirer l’attention du maître d’ouvrage sur certains risques de la construction est indispensable.
Pour vous aider dans votre projet, voici6 risques de la construction à connaître.

1 – Risques de la construction de maison et CCMI

Le CCMI est le contrat de construction de maison individuelle. En droit, c’est un contrat de construction à sécurité maximale, encadré par la loi et le Code de la construction. Il apporte :

  • une garantie que les travaux de construction aboutissent ;
  • une description de chaque volet de travaux jusqu’à la livraison ;
  • un chiffrage précis du projet d’habitation ;
  • une garantie de livraison de la maison.

Un contrat de construction qui ne serait pas un CCMI doit vous alerter, c’est un risque de la construction facile à éviter.

2 – Les risques de la construction générés par le terrain

Étude de sol, plan de prévention des risques (PPR), étude d’urbanisme, tout document analysant la composition du sol est utile pour réduire les risques de la construction de maison.
Le constructeur engage sa responsabilité en cas de dommages sur le bâtiment liés aux mouvements de sol. Il doit prendre en charge les frais d’étude de sol de votre future construction.
Un PPR zone rouge doit attirer votre attention. Une construction sur un terrain en zone rouge peut avoir un effet désastreux sur vos finances.

3 – Le choix du professionnel de l’immobilier

Analyser les risques de la construction de maison au regard du professionnel consiste à évaluer sa transparence. Pour plus de sécurité, demandez-lui :

  • la garantie décennale (assurance professionnelle) ;
  • les attestations d’assurance pour la période de chantier ;
  • des exemples de chantier de construction de maisons.

Si le constructeur traîne, renseignez vous sur ses finances (infogreffe.fr), vous réduirez drastiquement les risques de la construction de maison.

4 – Le suivi des travaux : analyse des risques

Faites-vous épauler pour le suivi des travaux et pour comparer les travaux avec le plan, vérifier l’avancée du planning de construction. Toute dérive par rapport au contrat de construction est plus vite reprise si vous surveillez de près.
Pensez à souscrire une assurance dommages ouvrage. Elle couvre les risques de la construction de maison si vous résiliez le contrat avec le constructeur avant la fin des travaux ou s’il ne remédie pas aux défauts vus à la réception du chantier.

5 – L’interlocuteur principal des travaux

Votre premier réflexe est d’avoir le nom et le numéro de téléphone portable de votre interlocuteur principal. Qui est ce professionnel ? C’est celui qui conduit les travaux dans les faits, c’est à dire :

  • l’architecte ;
  • le maître d’oeuvre ;
  • le constructeur lui-même ;
  • le chef de chantier.

N’hésitez pas à l’appeler, lui poser des questions sur les travaux, le chantier, le bâtiment. Pensez à vous joindre aux réunions de chantier. Si le constructeur n’indique pas, avant la signature du contrat, votre interlocuteur pour les travaux, c’est un risque.

6 – Le respect des normes de construction

Le choix du bon constructeur évite les frais d’avocat et une maison :

  • victime d’infiltrations d’eau ;
  • présentant une pente de toit insuffisante ;
  • aux consommations d’énergie hors de prix.

Évaluer les risques de la construction de maison, c’est alors étudier comment le constructeur respecte les normes de construction.
Elles sont nombreuses : permis de construire, PLU, RT 2012 (bientôt RT2020), label HQE, NF C 15-100, DTU. Le contrat de construction doit prévoir une vérification de la performance énergétique en fin de chantier.

Nos commentaires sur les risques de la construction de maison

Si vous désirez plus de garanties pour la construction de votre maison, pensez au bureau de contrôle. Ce professionnel est un spécialiste d’analyse de risques. Pour un prix économique comparé au budget de construction d’une maison, il vérifie la conformité du projet aux règles du Code de la construction et aux normes en vigueur.

Notre article sur les risques de la construction de maison vous est utile ? Pour avancer sereinement dans votre projet, n’hésitez pas à demander des devis et des prix aux spécialistes référencés de notre réseau.