Zoom sur l’installation d’un vide sanitaire

Prévoir un vide sanitaire lors de la construction de votre maison dépend de plusieurs conditions. À l’opposé de la construction sur terre-plein, l’installation d’un vide sanitaire permet une meilleure isolation du sol afin de limiter l’humidité. Celui-ci offre également un espace accessible pour y installer les différents réseaux électriques et de plomberie.
Installer un vide sanitaire est-il obligatoire ? Quelles sont les normes et les règles à respecter ?
Dans cet article, retrouvez tous nos conseils pour mener à bien votre projet d’installation d’un vide sanitaire.

Qu’est-ce qu’un vide sanitaire ?

Un vide sanitaire est un espace sur lequel est construite la maison. Il se situe en dessous de la maison, entre le sol du terrain et le plancher de l’habitation.
L’installation d’un vide sanitaire permet d’éviter l’humidité depuis les sols. Il permet également d’y loger très simplement les câbles électriques et gaines de plomberie.
Dans certains secteurs inondables, l’installation d’un vide sanitaire est obligatoire. Le vide sanitaire peut s’étendre sur toute la surface de la maison ou n’en représenter qu’une partie.
L’installation d’un vide sanitaire favorise la durée de vie d’un bâtiment tout en augmentant sa résistance. De plus, cet espace sous la maison que crée le vide sanitaire permet de laisser passer l’air et d’isoler la maison.

Installation d’un vide sanitaire : est-il obligatoire ?

En règle générale, la construction d’un vide sanitaire au sous-sol d’une maison n’est pas obligatoire. Toutefois, selon l’endroit où vous résidez, sa construction peut être vivement conseillée, voire obligatoire. Par exemple, l’installation d’un vide sanitaire est plus que recommandée si :

  • Vous résidez dans un secteur inondable. Le vide sanitaire va permettre l’évacuation de l’eau. Hors inondation, c’est un très bon système pour limiter l’humidité.
  • Vous envisagez la construction de votre maison sur une zone sismique et dans l’un des 31 départements où le gaz radon y est en grande concentration dans les sols.
  • Si après une étude des sols, la construction de votre maison va se faire sur un sol argileux ou à fort risque de gonflement.

La construction d’un vide sanitaire nécessite d’installer des grilles d’aération. La ventilation dans cette partie de la maison va permettre d’éviter les risques toxiques du gaz radon.

Comment réaliser la construction d’un vide sanitaire

La construction du vide sanitaire peut débuter une fois que les fondations seront réalisées. Pour rappel, les fondations sont les premiers travaux effectués au commencement d’un chantier. Faisons un point sur la marche à suivre pour réaliser les fondations.

Mise en oeuvre des fondations

Pour réaliser les fondations, vous devez :

  • implanter votre maison à l’aide de votre plan, de piquets, de cordeaux et de plâtre ;
  • creuser les tranchées à l’aide d’une pelleteuse ;
  • placer les ferrailles nécessaires et couler le béton à l’intérieur des tranchées ;
  • laisser sécher environ 21 jours.

Une fois les fondations bien sèches, vous pouvez passer à la construction du vide sanitaire.

Le vide sanitaire pas à pas

Pour la construction du vide sanitaire, les matériaux utilisés sont les parpaings ou les blocs de béton.
Voici le déroulement pas à pas pour réaliser un vide sanitaire :

  1. Vous devrez tracer sur les fondations les limites et les équerrages de la maison au moyen d’un cordeau. Ensuite, commencez à monter le vide sanitaire en partant des angles de la maison, puis finissez par les murs. Vérifiez bien le niveau au fur et à mesure. La hauteur minimum est de 2 rangées de parpaings, toutefois, il convient d’en réaliser 3 si vous souhaitez passer à l’intérieur de votre vide sanitaire pour y placer vos gaines d’évacuation et réseaux électriques.
  2. Une fois les murs du vide sanitaire montés, prévoyez de coffrer une arase. Cette dernière vous permettra de mettre à niveau la construction. Laissez un temps de séchage d’au moins 5 jours. Une fois le séchage terminé, vous devrez mettre en place les poutrelles qui serviront à soutenir les ourdies (isolant pour le sol de la maison). Par la suite, mettez en place votre tuyauterie, gaines électriques, posez du treillis soudé et coulez la dalle.

 

Quel est le prix d’un vide sanitaire ?

La construction d’un vide sanitaire va avoir un impact sur le prix. Néanmoins, vous gagnerez sur d’autres points. Par exemple, votre maison sera plus saine, grâce à la ventilation en sous-sol. L’isolation étant renforcée au niveau du sol, vous réaliserez des économies non-négligeables sur le poste énergie de votre logement, notamment pour le chauffage. Afin de ne pas avoir de surprise, nous vous conseillons de réaliser un devis.

Si vous n’êtes pas dans l’obligation de créer un vide sanitaire et que vous souhaitez trouver une autre solution, vous pouvez construire votre maison sur un dallage en terre-plein. Cela consiste à couler la dalle directement sur le sol. Un radier est également envisageable, mais attention, seulement si vos sols ne sont pas argileux. Pensez à prendre contact avec un bureau d’étude technique spécialisé dans l’étude des sols afin de contrôler ces derniers.

VMC double flux : définition et explications : autre article recommandé