Nos conseils pour l’installation d’un muret en pierre au jardin

Si vous êtes propriétaire de votre maison, l’installation d’un muret en pierre dans le jardin est facile et esthétique. Il permet notamment de créer une clôture, diviser des espaces, entourer une terrasse, poser sur vos murs des pots de fleurs ou y faire courir des plantes grimpantes.
Il existe plusieurs techniques selon le type de pierres. Suivez le guide pour réaliser vos travaux.

Installation d’un muret en pierres sèches dans le jardin

Les murets en pierres sèches sont une tradition millénaire dans le Sud de la France. Le principe : il faut empiler des pierres naturelles et les assembler les unes aux autres, de manière à ce qu’elles s’imbriquent les unes dans les autres et tiennent donc seules, sans mortier, enduit ni ciment.

Toutes les pierres de taille assez importantes et qui ne sont pas arrondies peuvent être employées pour l’installation de ce type de muret en pierre.

Le terrain doit être plat, propre et tassé pour la construction d’un mur en pierres sèches. Stabilisez donc le terrain, si votre terre est argileuse, en décaissant sur 30 cm de profondeur et sur toute la largeur du futur mur en pierre, puis en remplissant le trou avec des petits cailloux ou du gravier.

Ensuite, vous devrez créer la base au sol avec des pierres bien plates et de bonne taille. Il s’agit de la fondation ou semelle du muret. Le mur doit être plus large à sa base qu’à son sommet.

De chaque côté du muret, placez des pierres de parement. Au milieu, ajoutez des petites pierres. Calez bien les pierres entre elles, elles ne doivent pas bouger une fois installées. Terminez enfin avec des pierres plus grosses et plus lourdes lorsque votre muret atteint la hauteur désirée.

Le prix de l’installation d’un muret en pierres sèches : de 100 € à 300 €/m3.

Installation d’un muret en pierre naturelle dans le jardin

Esthétique ou utile, vous pouvez créer un mur de clôture décoratif ou bien un mur de soutènement en pierre naturelle afin de retenir la terre sur un terrain en pente.

Commencez par délimiter sur le terrain de votre jardin l’espace du futur muret à l’aide de piquets et de cordes que vous assemblez entre les piquets.

Il vous faudra ensuite faire un peu de maçonnerie. Sur la première rangée en bas, pour la fondation du mur, recouvrez une trentaine de centimètres d’épaisseur de petites pierres ou de gravats. Bétonnez avec du béton armé sur 20 cm et pensez à prévoir un système d’évacuation de l’eau (drain ou réservations).

Puis vient la mise en place des rangées de pierres : intercalez une rangée de pierres avec un enduit de mortier, et ainsi de suite.

Avant que le mortier durcisse, nettoyez bien les pierres avec une brosse pour une finition impeccable.

Le prix de l’installation d’un muret en pierre naturelle : de 300 € à 600 €/m3.

Installation d’un muret en blocs de pierre reconstituée

Les blocs de pierre reconstituée sont un matériau pratique pour la création de murets de clôtures ou même de carrés potagers au jardin.

Commencez par délimiter la zone du futur muret. Puis creusez des fondations de 30 cm de large et de 15 cm de profondeur. Faites ensuite couler une chape de béton de 10 cm dans les fondations et laissez prendre le béton pendant 3 jours.

Posez alors les blocs qui s’assemblent à la manière d’un puzzle. Ajoutez du mortier-colle pour les joints et pour faire tenir les blocs entre eux. Nettoyez immédiatement le mortier qui aurait éventuellement coulé sur les blocs de pierre avec une éponge humide.

Le prix de l’installation d’un muret en blocs de pierre reconstituée : de 30 € à 100 €/m3.

D’autres types d’installation de murets

Pour l’aménagement de votre jardin, vous pouvez aussi installer des bardeaux de bois au-dessus votre muret en pierre, pour un muret de clôture par exemple. Le muret sera donc plus haut et toujours dans des matériaux naturels (pierres et bois).

Vous pouvez aussi choisir de poser des pierres de parement sur un mur ou muret existant en parpaings. Les pierres de parement ont un aspect naturel et sont à moindre coût pour les premiers prix : comptez de 15 à 120 €/m2.

Enfin, vous pouvez envisager de créer des murets en gabions. Les gabions sont ces installations en métal remplies de pierres. Installez tout d’abord le fond du futur muret sur le sol préalablement préparé, nettoyé et aplani. Fixez ensuite solidement le grillage, puis placez vos pierres à gabion à l’intérieur de la structure en métal.

Dans tous les cas, pensez à demander des devis pour les matériaux et pour la main d’oeuvre avant de réaliser ou de faire réaliser vos travaux.

Le choix du type de muret se fait en fonction de vos goûts, mais aussi en fonction de votre terrain et du style de votre maison.